L’équipe nationale féminine des États-Unis a battu son adversaire néerlandaise pour conserver la Coupe du monde féminine.

L’équipe des États-Unis a battu les Pays-Bas 2 à 0 en finale dimanche pour remporter sa quatrième Coupe du monde.

À la 59e minute de l’affrontement à Lyon, le VAR a appelé à un renvoi de Stefanie van der Gragt sur un défi lancé par l’Américain Alex Morgan. Megan Rapinoe s’est avancée et a infligé la pénalité pour donner l’avantage à son équipe. Rose Lavelle a doublé l’avance à la 69e minute

L’équipe américaine est maintenant la première équipe à figurer dans trois finales consécutives et l’entraîneur Jill Ellis est devenu le premier entraîneur à remporter deux Coupes du Monde consécutives dans le match masculin ou féminin depuis l’Italien Vittorio Pozzo dans les années 1930.

Le maire Bill de Blasio a annoncé que l’équipe serait accueillie chez elle avec un défilé défilant devant le « Canyon of Heroes » de New York mercredi matin. La première dame américaine, Melania Trump, a déjà tweeté un message de félicitations à l’équipe.

 

Publicités