Hillary Clinton a déclaré qu’elle ne se présenterait pas à la présidence en 2020 mais continuerait à parler de politique.

 

Dans ses mots, « je ne vais nulle part. Je ne cours pas, mais je vais continuer à travailler, à parler et à défendre ce que je crois. Je veux être sûr que les gens comprennent que je vais aller continuez à parler. Je ne vais nulle part », a déclaré Clinton, mettant fin aux rumeurs selon lesquelles elle envisageait une offre pour 2020.

 

La liste des candidats potentiels à l’investiture démocrate a augmenté ces dernières semaines, mais la question de savoir si l’ancien sénateur et secrétaire d’État pouvait à nouveau solliciter la candidature du parti reste posée. Bien que l’épouse de l’ancien président américain Bill Clinton ait recueilli une plus grande part du vote populaire que le président Trump en 2016, elle a perdu le vote dit du collège électoral.

 

En février, le sénateur américain Bernie Sanders a déclaré qu’il se porterait candidat à l’investiture démocrate en 2020, après avoir perdu face à Clinton aux élections primaires de 2016 du parti. Alors que Sanders représentait la seule opposition majeure à Hillary Clinton lors des primaires démocrates de 2016, il rejoint cette année un groupe déjà rempli d’espoirs, dont Sen, Elizabeth Warren, Cory Booker et Kamala Harris, entre autres.

Publicités