Depuis qu’elle a épousé le prince Harry, Meghan Markle ne peut compter que sur un seul membre de sa famille : sa mère, Doria Ragland. Extrêmement proche de sa fille chérie, la professeure de yoga se rendra dès la fin du mois de mars en Angleterre pour assister à la naissance de son premier petit-enfant. La sexagénaire posera ses valises à Frogmore House afin de veiller sur le futur royal baby. « Meghan et Harry ne prévoient pas d’embaucher de nourrice ou d’infirmière dans un premier temps et vont plutôt faire appel à la mère de Meghan », a récemment expliqué Kate Nicholl, correspondante royale chez Vanity Fair.

Mais ces retrouvailles ne seront pas les premières pour Meghan Markle et Doria Ragland. Selon les informations du Daily Mail, la duchesse de Sussex s’est secrètement rendue à Los Angeles à plusieurs reprises pour rendre visite à sa mère. À en croire un voisin, elle était même accompagnée de son époux, le prince Harry. Le couple se serait notamment envolé pour la Californie en octobre dernier, après leur voyage officiel en Océanie. « Meghan reviendra toujours chez Doria, ce sera toujours sa maison. […] Elle est venue ici plus d’une fois depuis l’officialisation de son couple avec Harry. Je l’ai même vu ici une fois, mais ce n’est pas à moi d’en dire plus », raconte le témoin.

Cette nouvelle ne devrait pas ravir Thomas Markle, le père de l’ancienne actrice. Et pour cause, cela fait près d’un an qu’il accuse sa fille de l’avoir abandonné. « J’ai tenté une douzaine de fois de contacter ma fille par SMS et par lettres, mais Harry et elle ont érigé un mur de silence », confiait-il au Daily Mail en décembre dernier. Une déclaration que des proches de Meghan Markle ont récemment démentie, affirmant qu’elle avait tout fait pour que son papa assiste à son mariage. Pourtant, la duchesse de Sussex n’a fait aucun effort pour le voir lors de ses escapades californiennes.

Publicités