La jeune femme et son compagnon italien n’ont pas donné signe de vie depuis le 15 décembre.
En voyage au Burkina Faso, elle n’a pas donné de signe de vie un mois. Le Premier ministre canadien Justin Trudeau a dit ce vendredi estimer qu’Edith Blais, une Canadienne de 34 ans, était vivante.

« Au meilleur de mes connaissances, oui », a répondu le dirigeant canadien à la question de savoir cette jeune femme qui traversait l’Afrique de l’Ouest avec son compagnon italien était vivante. « Avec tout ce que je sais jusqu’à présent, on ne m’a pas dit autre chose que On croit qu’elle est en vie », a ajouté Justin Trudeau dans une conférence de presse.

Edith Blais et son compagnon Luca Tacchetto, 30 ans, originaire de Venise, n’ont pas donné de nouvelles depuis le 15 décembre alors qu’ils circulaient au Burkina Faso. Tous deux devaient se rendre en voiture au Togo pour un projet humanitaire avec l’organisme Zion’Gaïa.

Ils n’ont jamais passé la frontière du Togo
La famille d’Edith Blais indiquait, sur une page Facebook, qu’ils « n’auraient finalement jamais traversé la frontière ou demandé de visa depuis le Burkina Faso jusqu’au Togo ».

Les proches de la jeune femme précisent qu’« aux dernières nouvelles, le duo de voyageurs chevronnés se dirigeait vers Ouagadougou à partir de Bobo-Dioulasso pour y séjourner 4 ou 5 jours et possiblement y vendre leur voiture ». Cette ville et la capitale sont distantes de plus de 360 km.