zida

Lorsqu’en 2016 je commençais la rédaction du chapitre “la désillusion” de mon livre, je notais déjà une dégradation de la situation et la souffrance de notre peuple depuis la fin de la Transition politique. Aujourd’hui encore, quatre années après l’insurrection populaire la situation du Burkina Faso est catastrophique sur tous les plans notamment social, sécuritaire, politique et économique.

Nous avions tant espéré un changement de cap vers un Burkina meilleur, mais hélas…
Personne ne peut conserver du vin nouveau dans des vieilles outres, autrement les outres se cassent et tout est perdu (le vin et les outres) !

Le peuple burkinabé a des aspirations nouvelles, des exigences révolutionnaires qui doivent trouver en face d’elles un gouvernement innovant et entièrement dévoué à la cause de son peuple … que celui qui a des oreilles pour entendre entende.

C’est ensemble que nous bâtirons un Burkina meilleur.

Publicités