Le Burkina Faso a un nouveau chef d’état major général des armées. Il s’agit du général de brigade Moïse Minoungou.

Dans un communiqué lu à la télévision nationale ce 10 janvier 2019, le colonel-major Moïse Minoungou, précédemment commandant du Groupement central des armées depuis le 29 mai 2017, a été porté au grade de Général de Brigade par le Président du Faso Roch Kaboré, avant d’être nommé Chef d’état major général des armées.

Il remplace à ce poste le Général Oumarou Sadou. Ce dernier a pris fonction le 4 janvier 2017 avec pour mission principale de lutter contre la montée de la menace terroriste, qui sévissait alors dans la région du Sahel.

Deux ans plus tard, les attaques terroristes ont gagné d’autres régions, notamment l’Est, la Boucle du Mouhoun et le Nord, obligeant le Chef de l’Etat à décréter l’état d’urgence dans 14 provinces du pays.

La mission du nouveau promu ne fait donc pas l’ombre d’un doute dans un Burkina plus que jamais aux prises avec les terroristes avec des conséquences sur la cohésion sociale.