L’image de la famille parfaite n’aura duré qu’un temps… Le prince Harry et son épouse Meghan Markle, qui devaient s’installer dans un appartement de Kensington Palace à côté du prince William, de Kate Middleton et de leurs enfants, ont finalement choisi une demeure à une trentaine de kilomètres de Londres. « Le duc et la duchesse de Sussex, qui se préparent à l’arrivée de leur premier enfant, vont emménager au Cottage de Frogmore, au domaine de Windsor, en début d’année prochaine », a ainsi indiqué le palais dans un communiqué.

Selon la presse anglaise, la soudaine raison de ce changement serait des tensions entre les deux couples. Le Sun révèle ainsi que, selon une source, « le plan initial était qu’Harry et Meghan quittent le Nottingham Cottage et qu’ils emménagent dans l’un des appartements principaux. Mais il y a eu récemment quelques tensions entre les deux frères. Maintenant, Harry et Meghan ne désirent plus vivre proches de William et Kate et souhaitent se débrouiller seuls ». Le Dailymail indique de son côté que Kate et Meghan ne sont pas proches, et que l’attitude de l’Américaine, « habituée à avoir tout ce qu’elle veut, aurait creusé un fossé entre le prince Harry et son frère ». Actrice ayant connu le succès, elle aurait du mal à s’adapter au protocole stricte, peu accoutumée au fait de ne plus être la priorité, passant derrière le prince William et Kate Middleton,mieux placés hiérarchiquement dans la famille royale. Le duc de Sussex est, lui, décrit comme « plutôt dictatorial ».

Enfin, on apprend que « s’il aime son frère et sa petite nièce et ses neveux, Harry est également désireux de déménager car il ne veut tout simplement pas élever sa famille d’une manière aussi visible aux yeux du public que William. Il veut échapper à la vie dans un bocal en verre qu’offre la vie royale, pour le bien-être de son mariage et de son enfant à naître ». Le couple devrait prendre ses quartiers dans sa nouvelle habitation début 2019.

Publicités