Corée du Nord fera une démonstration publique de sa promesse de fermer son site d’essais nucléaires, au nord du pays. Selon l’agence de presse sud-coréenne Yonhap, la Corée du Nord a pris des « mesures techniques » pour démanteler son site d’essais nucléaires, se rapprochant d’une offre faite par son dirigeant Kim Jong-un lors du sommet inter-coréen le mois dernier.

Le ministère des Affaires étrangères du Nord a publié un communiqué de presse, porté par l’Agence de presse centrale coréenne (KCNA), détaillant les plans du pays pour fermer son terrain d’essai nucléaire de Pyunggye-ri. La déclaration en langue anglaise a déclaré que le parti des travailleurs au pouvoir et d’autres institutions concernées « prennent des mesures techniques pour démanteler le terrain d’essai nucléaire du nord » afin « d’assurer la transparence de l’arrêt de l’essai nucléaire ».

Lors du troisième sommet inter-coréen du 27 avril, Kim a déclaré au président sud-coréen Moon Jae qu’il «procéderait à la fermeture du site d’essais nucléaires du nord en mai», selon le bureau présidentiel de Séoul, Cheong Wa Dae. Kim a également offert de faire le démantèlement du public. Et le ministère des Affaires étrangères du Nord a indiqué que la cérémonie pour l’occasion était prévue entre le 23 et le 25 mai, selon les conditions météorologiques.

Compte tenu de l’espace limité, seuls les journalistes sud-coréens, chinois, russes, américains et britanniques seront invités à couvrir le démantèlement sur place, a ajouté le ministère.