Géant du réseau social, Facebook a trouvé et supprimé 1,9 million de messages sur les médias sociaux par l’État islamique et des terroristes d’Al-Qaïda au cours des trois premiers mois de 2018, en utilisant de nouveaux algorithmes antiterroristes.

« Au premier trimestre (premier trimestre), nous avons pris des mesures contre 1,9 million de morceaux d’ISIS [groupe terroriste de l’État islamique, interdit en Russie] et le contenu d’Al-Qaïda, environ deux fois plus que le trimestre précédent.
Agir signifie que nous avons supprimé la grande majorité de ce contenu, et ajouté un avertissement à une petite partie qui a été partagée à des fins d’information ou de contre-discours « , a déclaré Facebook.

La technologie de détection a été essentielle pour progresser dans la détection des postes terroristes, l’équipe antiterroriste de Facebook passant de 150 en juin dernier à 200 actuellement, avec des plans pour continuer à développer l’équipe, a expliqué le communiqué.

 

«Au premier trimestre de 2018, 99% du contenu d’ISIS et d’Al-Qaïda sur lequel nous avons pris des mesures n’était pas signalé par les utilisateurs. Nous avons trouvé ce matériel en raison des progrès de notre technologie, mais cela inclut également la détection par nos examinateurs internes « , at-il ajouté.

 

Le temps médian pour que le contenu terroriste nouvellement téléchargé soit signalé était de moins d’une minute, a noté Facebook. Cependant, comme le contenu reçoit moins d’attention au fur et à mesure qu’il reste en ligne, l’équipe de Facebook a également réexaminé les anciens postes, ce qui représente 600 000 suppressions au cours du trimestre de janvier à mars.

 

Publicités