Aujourd’hui,la Mission des Nations unies au libéria(MINUL) a finalement conclu une mission de 15 ans dans ce pays autrefois déchiré par la guerre, décrivant ses opérations comme un succès.

L’ONU  a déclaré que les soldats de la paix quittaient un « Libéria stable et reconnaissant « alors  que la mission de maintien de la paix dans le pays avait officiellement cessé ses opérations vendredi après avoir aidé le Libéria à passer d’une guerre civile ravageuse à une ère de paix pleine d’espoir.

La conclusion de l’opération de 15 ans  fait suite à une élection historique qui a entraîné le premier transfert de pouvoir du pays d’un président élu à un autre en 70 ans .Le président nouvellement élu ,George Weah, a promis le travail de L’ONU ne serait pas oublié . »Nous ne nous battrons plus ,nous vous le promettons »,a déclaré le nouveau président ».

Le Libéria ,premier pays indépendant d’Afrique ,a connu près d’un siècle et demi de stabilité avant de sombrer dans le chaos, subissant deux guerres civiles dévastatrices entre 1989 et 2003. Selon certains rapports,plus de 250 000 Libériens ont été tués et près d’un tiers de la population à été victimes de violences sexuelles liées au conflit. Le Conseil de sécurité a créé la mission de maintien de la paix au Libéria en Octobre 2003 ,la violence ayant persisté même après que les factions belligérantes ont convenu d’un cessez-le-feu et d’un de reconstruction politique. Lorsque les gardiens de la paix sont arrivés, «tout le pays était dans la tourmente»,le lieutenant-général.Daniel Opande , le commandant pionnier des forces de L’ONU au Libéria, a déclaré : » Les gens se déplaçaient d’un endroit a l’autre ,à la recherche de sécurité et de nourriture ».

Un environnement nouvellement sécurisé à permis à plus d’un million de réfugiés et de personnes déplacées de retourner dans leurs foyers .Le gouvernement a établi son autorité  dans tout  le pays et a maintenant organisé avec succès  trois élections présidentielles. Selon le département des opérations de maintien de la paix de l’ONU ,les troupes nigérianes ont été l’épine dorsale militaire de la MINUL de 2003 à 2018 ,alors qu’environ 20 000 Nigérians ont servi au Libéria ,avec plus de 1500 femmes .Cependant ,leur services ne s’est pas fait sans sacrifice puisque 200 Casque bleus ont perdu la vie à cause de maladies, d’accidents ou d’autres causes pendant leur service au Libéria . La paix étant insaisissable dans de nombreuses régions où les forces de l’ONU  ont été déployées pendant des années,la conclusion favorable de la mission liberienne représente un succès pour le maintien de la paix des Nations Unies ,qui compte 110 000 hommes et femmes déployés dans 15 opérations dans le monde .                                              Mme Amina Mohammed ,vice-secretaire générale de l’ONU, a noté  lors de sa récente visite au Libéria qu’il y a une génération ,le Libéria était en «chute libre».Selon elle , »la fermeture de la MINUL marque la transition des trois pays vers la paix et la démocratie ».

Dans une déclaration sobre au Conseil de sécurité a New-York,le Secrétaire général de L’ONU ,Antonio Guterres a  salué les succès du maintien de la paix en Afrique de L’Ouest.Le chef de l’ONU a toutefois souligné les «grave défis» auxquels sont confrontés les déploiements en cours dans plusieurs autres pays africains et a appelé à des avancées dans l’équipement militaire et la préparation aux limites et aux rôles des soldats de la paix des Nations Unies . »En termes simples,les opérations de paix ne peuvent pas réussir si elles sont déployées au lieu d’une solution politique ,plutôt que d’en soutenir une », a-t-il déclaré .Au Libéria ,un engagement largement partagé en faveur d’un nouvel ordre politique démocratique était une clé essentielle pour progresser.

L’élection pprésidentielle de 2017 ,qui a conduit à la victoire de Weah, a été un succès collectif pour tous les Liberiens ,a déclaré Farid Zarif ,ancien diplomate afghan qui a servi comme représentant spécial du Secrétaire général et chef de la MINUL pendant près de trois ans . »C’était le point culminant de tout le dur labeur qui a été fait dans le Libéria après le conflit-de la part du peuple libérien,des dirigeants politiques,des médias ,des organisations de la société civile « ,à déclaré M.Zarif .l’un des principaux mandats de la MINUL consistait à aider la Police nationale du Libéria à renforcer sa capacité de prendre en charge les responsabilités en matière de sécurité.

Enjuillet 2016 ,l’ONU a confié toutes les tâches de sécurité aux autorités liberiennes-une référence sur la voie du retrait complet de la mission en mars 2018.Bintou Keita ,Sous-Secrétaires général des Nations Unies aux opérations de maintien de la paix ,a pu constater de visu les résultats des années de mentorat,de formation et de renforcement des capacités .Elle a déclaré lors d’une récente visite au Libéria : »Une preuve que cela a fonctionné est qu’il n’y avait pas une telle violence lors des préparatifs de l’élection ».

Une fois lastabilité rétablie et la MINUL projetant de quitter ,la mission s’est associée à des organisations locales pour des projets de développement susceptibles d’améliorer la vie des Libériens.

Publicités